•  

    L' AU  REVOIR


    Les cloches de l’ église carillonnent tristement  dans cet après-midi d’automne pour rassembler tous ces anonymes venus à  cet  endroit pour une  même raison, dire au revoir à un ami.

    Lui il est là, impassible, il les attend, qu’en serait-il autrement puisque l’éternité a figé son corps à jamais alors qu’il avait encore tant de choses à faire, tant d’amour à donner aux siens. A 62 ans il nous reste encore un tiers  disait-on en riant, et encore nous n’aurons pas le temps pour tout faire !!

    Fini de rire, tout a changé , une vie de famille à basculé parce que Madame

    La Maladie a décidé que c’est elle qui triompherait, ha ! Elle n’a pas a en être fière cette foutu femme !

    Alors à quoi sert tous ces psaumes, ces chants puisqu’il ne les entend pas ?

    J’ai l’impression que cette résonnance à mon oreille ne sert à rien, quelle ne vient que troubler la quiètude de ce lieu. Peut-être qu’avec l’âge  je n’arrive plus à discerner  s’il y a un au-delà. L’emprise du temps à combattu mes doctrices enfantines.

    L’au-revoir à sa dernière demeure me paraît plus intime malgré la foule.

     Le  recueillement et le silence aident ma mémoire à retrouver le son de sa voix joyeuse.

    Les gens s’éparpillent,

    Les fleurs s’étalent sur un rectangle bien défini,

    Au revoir, a bientôt, et oui la vie continue,

     Tu le sais bien, toi aussi tu le disais dans ces moments là......


                                                  LENIDA


    10 commentaires

  • UN  PEU  DE  CALCUL !!!!

     


    Si vous avez l'impression de n'être pas grand chose posez vous la question fondée sur le fait indiscutable qu'il a fallu deux personnes, vos parents pour que vous existiez. Or chacun d'entre eux à également eu deux parents, ainsi dans la génération précédant celle de votre père et de votre mère ce furent quatre personnes qui se sont aimées et ont ainsi contribué à votre existence.

      Vous êtes le produit de huit arrière-grands-parents, seize arrière-arrière-grands-parents, trente-deux arrière-arrière-arrière-grands-parents. Continuez à multiplier ce nombre par deux.

      En comptant vingt cinq années par génération vous découvrirez qu'il y a à peine cinq cents ans 1 048 576 d'êtres humains sur cette planète ont commencé à préparer votre arrivée.


      C'est génial non.......   !

     

     
     

    15 commentaires

  • C'EST COMME CA !!!








          Enfant,

                   on pose des questions sans

                    avoir de réponses.

     

     

                 

     

        Adolescent,

             on connaît les réponses,

             sans poser de questions.

     

                A l'âge mûr,

                 On connaît les réponses

                 aux questions posées

                 mais on ne connaît pas les solutions.

     


    19 commentaires
  • CONJUGAISON


    Avec toi j'écris "je t'Aime" avec une majuscule
    Ainsi que le "A" de "Amour" se laisse écrire comme un devoir

    Mon "Je" s'uni à "Tu" sans mettre de virgule
    Pour faire un "Nous" pluriel et me donner espoir.

    Je me veux au singulier lorsque je m'abandonne
    Je hais le silence lorsque tu n'es pas là
    Je veux conjuguer à la première personne
    Pour nous aimer au présent Toi et Moi.

    Oublions les "ils" et les "elles" qui s'immiscent souvent
    Semant la zizanie au coeur de notre grammaire
    Dis-moi "Nous" oublies "Eux" je ferai pareillement
    Je t'aime comme tu m'aimes le reste m'indiffère.

    Oublions l'imparfait et même le passé simple
    Retenons le présent pour qu'il soit éternel
    Toi et Moi à jamais que la vie serait simple
    Sans avoir à conjuguer le verbe "être" au conditionnel.


    15 commentaires
  •  

     

    Un grain de sable perdu dans l'univers

    Venu d'une grève inconnue

    Un grain de sable me met la tête à l'envers

    Et mes yeux pleurent cet incongru

     

    Toi grain de sable je n'ai rien demandé

    Pourquoi te fais-tu perturbateur

    Alors que pendant tant d'années

    Tu as toujours ignoré mes humeurs

     

    Oh toi grain de sable regagne ta plage lointaine

    Laisse ma tête faire ce qui lui plaît

    Ne gâche pas ma nature sereine

    Pour devenir ton ultime jouet

     

    Non ce grain de sable indésirable

    Celui qui s'amuse dans mes veines

    De mon cerveau dérègle les rouages

    Ne parviendra pas à attacher ses chaînes.

                     

                            Lenida

     


    12 commentaires
  • Je ne demanderai rien à Dieu puisque je ne crois plus en lui.

    Je ne demanderai rien au Père Noël je le laisse aux petits enfants, c'est
    si touchant de voir ces paires d'yeux s'illuminer devant un sapin
    avec des cadeaux bien emballés, éparpillés autour !!!
    Je demanderai juste à ceux qui en ont le "Pouvoir" de ne laisser
    personne seule sur un trottoir, seule assise sur une chaise chez elle
    à regarder par la fenêtre pour attendre désespérement une visite qui
    ne viendra pas.
    Je demanderai que les enfants et les parents puissent être réunis tous
    dans la joie et le plaisir d'être ensemble.
    Je demanderai que ceux qui n'ont pas les moyens de manger à leur
    faim tous les jours qu'on leur donne au moins la solution pour vivre
    décemment.
    Je demanderai que l'on mette en oeuvre toutes les possibilités pour
    que nos chercheurs découvrent de nouveaux traitements pour vaincre
    toutes ces maladies maudites.
    Je demanderai que tous mes petits nenfants soient heureux et que
    pour certains d'entres  eux ils puissent oublier 2011 comme moi j'ai
    gommé  2010.


    Ah ! une dernière chose, juste pour moi, ça c'est mon côté égoïste, je
    demanderai mais par contre je ne sais pas à qui, alors je vais le
    demander à moi-même, Mamie pour 2011 tu as de la route à faire
    alors je t'en prie, fais un effort, marche.


    Voilà j'avais écrit ce texte en Janvier 2011, puis 2012 va se terminer

    je vais dire quoi ?? que j'ai fais ma faignasse ?? non je ne crois pas !!

    que mes efforts n'ont pas été à la hauteur de mes espérances ?? sans

    doute !! alors je vais redoubler pour qu'en 2013 le voyage qui me tient

    tant à coeur se réalise.......aller faire la connaissance de  mes petits

    nenfants !!!


    5 commentaires
  • LE TEMPS

    Tournez les aiguilles patiemment
    Egrenez les minutes et les heures
    Tressez lentement mes cheveux d’argent
    Mais ne m’emportez pas mon bonheur.

    Valsez au rythme des années
    Tourbillonnez au son affolant
    Et dans ce refrain endiablé
    Faites-moi oublier l’air du temps.

    Tramez duveteuse araignée
    Doucement l’arentelle de soie
    Ne finissez jamais votre métier
    Tant que je ne croiserais pas les doigts.

    Oh temps ! Toi qui est si pressé
    Pour une fois j’aimerais tant
    Que dans ta course effrénée
    Pour moi tu t’arrêtes un instant.

               Lenida

     


    4 commentaires
  • TA  ROUTE  DROITE


    Suis ta route droite sans jamais t'égarée
    M'avait-on dit dans mon enfance protégée
    Alors sagement je me suis fort appliquée
    A ne jamais, oh grand jamais de m'égarée
    De cet imaginaire chemin tracé.

    Mais à l'évidence, au fil des années
    Et toutes proportions gardées
    Je n'ai retenu de mes tendres années
    Que l'éducation que l'on m'a donné.

    Force m'est désagréable de constater
    Que de ce chemin tortueux fut le sentier
    Que d'un côté il y a un amour partagé
    Et de l'autre un abîme difficile à combler

    Qu'il m'est devenu difficile de marcher
    Le mot est faible quand j'ai peur de  déraper
    Dire qu'il suffirait juste d'un pas glissé
    Qu'une main soit absente pour me rattraper

    Suis ta route droite sans jamais t'égarée
    Cette phrase que j'ai tant répétée
    Aujourd'hui n'a plus de sens dans mes idées
    Tous les jours je la ressasse pour m'aider
    Justement pour  ne point  m'égarer.


                                         Lenida


    7 commentaires
  • COULEURS

     

    Notre amour est habillé de bleu

     Couleur azur, couleur du ciel

     Telle la pureté est sans pareille

    Le blanc nous sied à tous les deux.

     

    Notre amour est habillé de moire

    Couleur printemps, tissu soyeux

    Avec du vert et puis du noir

    C'est le reflet de nos deux yeux.

     

    Notre amour est arc en ciel

    Eblouissant de mille feux

    Couleur de rose, couleur pastel

    Ombre dorée, amour heureux.

     

             LENIDA


    9 commentaires
  • N' ABANDONNE  PAS !!!

     

    N' ABANDONNE  PAS !!!


    22 commentaires